Categories

Accueil > Actualité > Il faut l’ouverture immédiate d’une enquête sur la mort de Alaadji (...)

Il faut l’ouverture immédiate d’une enquête sur la mort de Alaadji KONATE

15 avril 2011
El hadj Abdoulaye Seck

Amnesty International Sénégal, la Ligue Sénégalaise des Droits de l’Homme et la Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO) sont indignées par le décès, après son arrestation par des gendarmes, du jeune Alaadji KONATE de Bakel.

Le corps sans vie de Alaadji KONATE nu, menotté et portant des traces de torture a été découvert le 29 mars 2011sur les bords du fleuve Sénégal à Bakel. Il aurait été inhumé sans qu’une autopsie ne soit pratiquée pour déterminer les circonstances exactes de sa mort.

Amnesty International Sénégal, la LSDH et la RADDHO exigent l’ouverture immédiate d’une enquête judiciaire sur ce crime odieux et que les responsables soient traduits en justice.

La mort de Alaadji KONATE, ainsi que celles de toutes les personnes décédées en détention ou des suites d’un usage excessif ou illégal de la force par les forces de sécurité, sont à mettre sur le compte de l’impunité que l’Etat a choisi d’accorder à ces agents.

Amnesty International Sénégal, la LSDH et la RADDHO réaffirment leur engagement à lutter sans concession pour que les victimes ou leurs ayant-droits obtiennent justice et réparation.

Partager