Categories

Accueil > Actualité > Communiqués de presse internationaux > Bahreïn : Répression généralisée contre les militants et l’opposition politique (...)

Bahreïn : Répression généralisée contre les militants et l’opposition politique à l’approche des élections

23 novembre 2018

<https://www.amnesty.be/local/cache-...>

Amnesty International est gravement préoccupée par la répression généralisée exercée contre l’opposition politique, les militants et les dirigeants de la sphère civique à l’approche des élections législatives qui auront lieu à Bahreïn le 24 novembre. Des personnalités chiites ont été visées de façon disproportionnée par ce mouvement de répression préélectoral.

«  Au cours des deux dernières années, des représentants de l’opposition ont été arrêtés, intimidés et réduits au silence dans le cadre de cette répression. Nous demandons aux autorités de mettre fin à cette répression persistante et croissante, et de permettre aux voix dissidentes, y compris à celles et ceux qui s’opposent à la monarchie, de s’exprimer librement, a déclaré Devin Kenney, chargé de recherche sur Bahreïn à Amnesty International. Voir aussi : Une figure majeure de l’opposition poursuivie pour « incitation à la haine »

« Les partenaires et les alliés internationaux de Bahreïn ne doivent pas rester silencieux : ils doivent user de leur influence pour faire pression sur les autorités bahreïnites afin qu’elles se conforment aux normes internationales qu’elles se sont engagées à respecter. »

Depuis mi-2016, les autorités bahreïnites ont lancé une campagne systématique visant à supprimer les mouvements d’opposition organisés dans le pays. Les principales cibles de cette répression tous azimuts sont les défenseurs des droits humains, les avocats, les journalistes, les militants politiques, les dignitaires chiites et les militants pacifiques. Les dirigeants politiques de la communauté chiite, majoritaire, ont été visés de façon disproportionnée, et à la veille de cette élection, aucun dirigeant politique chiite d’envergure nationale n’a été épargné par les mesures d’arrestation, d’emprisonnement ou de privation de la nationalité bahreïnite.

Les autorités ont encore accru la sévérité de lois déjà très répressives, afin d’exclure l’opposition politique de toute forme de participation à la vie civique ou politique.

Voir en ligne : https://www.amnesty.be/infos/actual...

Partager