Categories

Accueil > Actualité > Communiqués de presse internationaux > Bélarus : Une protestataire LGBTI isolée a reçu une amende pour manifestation (...)

Bélarus : Une protestataire LGBTI isolée a reçu une amende pour manifestation « de masse »

16 juillet 2018

<https://www.amnesty.be/local/cache-...>

Les autorités du Bélarus viennent de battre un nouveau record d’absurdité en matière de persécution des militants LGBTI pacifiques.

Un tribunal de Minsk a déclaré Viktoria Biran coupable d’avoir violé la Loi relative aux rassemblements publics de masse parce qu’elle a posé seule pour une photo, tenant une affiche.

Un ami de Viktoria a pris trois photos d’elle debout devant le ministère de l’Intérieur, le Comité de sûreté de l’État bélarussien (KGB) et le siège du gouvernement, tenant une feuille de format A4 sur laquelle on peut lire « VOUS êtes bidon ». Les enregistrements de caméras de vidéosurveillance montrent qu’il n’a fallu à Viktoria Biran et à son ami que trois secondes pour prendre ces photos qui ont ensuite été publiées sur des réseaux sociaux. Voir aussi : 4 anciennes républiques soviétiques favorisent l’homophobie et découragent les défenseurs des droits des LGBTI

« Le jugement qui vient d’être rendu est tout simplement absurde. Viktoria n’a "manifesté" que pendant trois secondes et elle était seule, exception faite de l’ami qui a pris les photos. Il est inconcevable que cela ait pu être considéré sérieusement comme une infraction relative aux manifestations de masse.

«  Cette décision aussi injuste qu’erronée doit être annulée, car elle viole directement le droit à la liberté d’expression », a déclaré Marie Struthers, directrice du programme Europe de l’Est et Asie centrale à Amnesty International.

Le tribunal du district central de Minsk a déclaré Viktoria Biran coupable d’avoir enfreint la « procédure relative à l’organisation et à la tenue d’un événement de masse » (article 23-34 du Code des infractions administratives du Bélarus) et l’a condamnée à une amende de 367,5 roubles du Bélarus (185 dollars des États-Unis).

Viktoria Biran a pris les photos le 24 mai 2018 pour protester contre un article anonyme paru sur le site du ministère de l’Intérieur, quatre jours auparavant, qui déclarait : « La communauté LGBTI et tout ce combat pour la défense de ses droits, ainsi que cette Journée de la communauté LGBTI, c’est tout simplement du bidon. »

Il s’agit apparemment d’une réaction du ministère faisant suite à la décision de l’ambassade du Royaume-Uni au Bélarus de hisser le drapeau arc-en-ciel en témoignage de solidarité avec la population LGBTI du pays.

Voir en ligne : https://www.amnesty.be/infos/actual...

Partager