Categories

Accueil > Actualité > Communiqués de presse internationaux > Yémen : L’attaque contre Hodeïda met en danger la vie des civils et compromet (...)

Yémen : L’attaque contre Hodeïda met en danger la vie des civils et compromet l’aide humanitaire

13 juin 2018

<https://www.amnesty.be/local/cache-...>

Des forces yéménites soutenues par la coalition menée par l’Arabie saoudite ont lancé une offensive contre la ville portuaire yéménite d’Hodeïda.

«  L’assaut contre Hodeïda risque d’avoir des conséquences terribles pour des centaines de milliers de civils, non seulement dans cette ville mais aussi dans tout le Yémen, a déclaré Lynn Malouf, directrice du programme de recherche sur le Moyen-Orient à Amnesty International.

« Étant donné que quelque 600 000 personnes vivent à Hodeïda et dans ses environs, toutes les parties au conflit doivent prendre toutes les précautions possibles pour garantir la protection de la population civile.

« Il est tout aussi indispensable que la coalition menée par l’Arabie saoudite et les forces houthies veillent à ce que l’acheminement de l’aide et des biens essentiels ne soit entravée d’aucune manière, car des millions de personnes à travers le pays continuent d’être exposées au risque de famine.

« Le port d’Hodeïda est d’une importante cruciale pour ce pays qui dépend à 80 % des importations pour couvrir les besoins élémentaires de sa population. Le fait de supprimer ce point d’approvisionnement aggraverait davantage encore la pire crise humanitaire que connaît actuellement le monde.

«  Au cours des trois dernières années de conflit au Yémen, toutes les parties aux hostilités ont bafoué les obligations qui leur incombent au titre du droit international humanitaire, menant de façon incessante des attaques illégales qui ont tué et blessé des civils. Si de telles violations se répétaient à Hodeïda, cela mettrait en danger des milliers de vies ; il faut absolument éviter cela. »

Complément d’information

Les recherches menées par Amnesty International avant cette opération militaire du 13 juin, qui vont être prochainement rendues publiques, montrent que la coalition menée par l’Arabie saoudite a restreint ou fortement retardé les importations commerciales à destination de ports de la mer Rouge, alors qu’elle avait annoncé en novembre 2017 avoir levé le blocus de ces ports. Voir aussi : Inquiétude pour la sécurité des civils

L’organisation a également rassemblé des informations montrant que les autorités houthies de facto ont fait obstacle à l’acheminement de l’aide humanitaire dans le pays au moyen de son système d’autorisation, d’une approche fragmentée et dans certains cas, avec du racket. Ces restrictions et ces obstacles ont encore aggravé une situation humanitaire dramatique, et constituent des violations du droit international.

Amnesty International appelle toutes les parties à respecter le droit international humanitaire, notamment à prendre toutes les précautions possibles pour réduire le nombre de victimes civiles et limiter la destruction d’habitations et d’infrastructures civiles.

Voir en ligne : https://www.amnesty.be/infos/actual...

Partager