Categories

Accueil > Actualité > Communiqués de presse internationaux > Russie : Un défenseur des droits humains roué de coups

Russie : Un défenseur des droits humains roué de coups

28 mars 2018

<https://www.amnesty.be/local/cache-...>

L’agression dont a été victime le 28 mars Sirajoudine Datsiev, responsable du bureau du Centre russe « Mémorial » de défense des droits humains au Daghestan, dans le Caucase du Nord, s’inscrit dans une série d’attaques inquiétantes visant des personnes liées à cette organisation.

D’après un témoin, Sirajoudine Datsiev se trouvait devant chez lui à Makhatchkala, la capitale du Daghestan, lorsqu’un homme l’a approché par derrière. L’inconnu lui a asséné un coup violent à la tête et l’a ensuite roué de coups de pied alors qu’il gisait à terre. Sirajoudine Datsiev a dû être emmené en ambulance au service de neurochirurgie du principal hôpital de la région.

« Cette agression brutale s’inscrit dans la série d’attaques visant le personnel et les locaux du Centre Mémorial de défense des droits humains, dans le Caucase du Nord. La fréquence et la gravité de ces actes, et l’impunité totale dont jouissent les responsables, pointent du doigt la négligence des autorités russes et posent la question de leur possible complicité », a déclaré Denis Krivosheev, directeur adjoint du programme Europe de l’Est et Asie centrale d’Amnesty International. Voir aussi : Russie : Il faut enquêter sur les attaques contre l’ONG Memorial

Dans la soirée du 23 janvier, la voiture dont se servent les membres du personnel de Memorial, au Daghestan, a été incendiée ; par la suite, des textos anonymes de menaces ont été envoyés, promettant de nouvelles représailles.

« Les autorités n’ont pas enquêté sur ces attaques et ces menaces. Depuis trop longtemps, nous constatons l’inaction des autorités russes face aux agressions visant des défenseurs des droits humains dans le Caucase du Nord – en Tchétchénie, au Daghestan, en Ingouchie et dans la région voisine du Krasnodar. »

Complément d’information

Le Centre Memorial est une organisation qui se bat en première ligne pour défendre les droits humains en Russie, et particulièrement dans le Caucase du Nord, et dénonce les violations passées et présentes. En 2009, Natalia Estemirova, du bureau de Grozny, en Tchétchénie, a été enlevée près de chez elle et assassinée. Les responsables n’ont jamais été retrouvés. Les bureaux de Memorial en Tchétchénie, au Daghestan et en Ingouchie ont été attaqués ou incendiés à de multiples reprises ces dernières années.

Le responsable du bureau régional de l’organisation en Tchétchénie, , a été arrêté le 9 janvier pour détention illégale de stupéfiants, une accusation forgée de toutes pièces. Peu après, le bureau de Memorial à Nazran, en Ingouchie, a été . Les auteurs de cet acte n’ont pas encore été identifiés.

Le coordinateur de l’ONG Veille écologique pour le Caucase du Nord, Andreï Roudomakha, a été agressé et roué de coups par trois hommes le 28 décembre 2017 ; il a été blessé à la tête. Ses agresseurs n’ont pas été retrouvés.

Voir en ligne : https://www.amnesty.be/infos/actual...

Partager