Categories

Accueil > Actualité > Communiqués de presse internationaux > Colombie : Amnesty inaugure la toute première tapisserie de Botero à (...)

Colombie : Amnesty inaugure la toute première tapisserie de Botero à l’aéroport de Bogotá

9 octobre 2017

<https://www.amnesty.be/local/cache-...>

Amnesty International a inauguré la toute première tapisserie d’Aubusson dessinée par l’artiste et sculpteur colombien Fernando Botero, œuvre monumentale exposée à l’aéroport international de Bogota.

Intitulée « Les musiciens », la tapisserie de 20 m2, réalisée ces derniers mois par des artisans tisserands aux Ateliers Pinton, en France, a été commandée par Art pour Amnesty au nom d’Amnesty International dans le but de promouvoir les droits humains des millions d’habitants de la Colombie.

« Je suis très honoré d’avoir été choisi par Amnesty International pour offrir ce cadeau à la Colombie. Cette tapisserie montrera à tous les visiteurs qui arrivent en Colombie l’importance que nous accordons à l’art et à la culture », a déclaré Fernando Botero.

« La Colombie traverse l’une des périodes les plus prolixes en espoirs et en défis de son histoire récente. Après la signature de l’accord de paix entre le gouvernement et l’ancien groupe armé des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) il y a près d’un an, tous les regards sont tournés vers les autorités pour que justice soit rendue aux millions de victimes du conflit qui a ravagé le pays pendant 50 ans, a déclaré Erika Guevara-Rosas, directrice du programme Amériques d’Amnesty International.

« Le cadeau de M. Botero rappellera qu’il importe de placer les voix des victimes au centre de la mise en œuvre du processus de paix.

« Depuis de nombreuses années, Fernando Botero fait preuve d’un engagement indéfectible envers la justice au travers de son art. Cette tapisserie, la plus grande œuvre de cet artiste dans le monde, deviendra avec le temps aussi importante pour les Colombiens que le tableau " Guernica " de Picasso pour le peuple espagnol. Elle nous rappellera également que la musique peut servir de bande-son à la lutte en faveur des droits humains et de la justice », a déclaré Bill Shipsey, fondateur d’Art pour Amnesty.

La tapisserie, dont la création a été généreusement financée par Viva Colombia et Smurfit Kappa Colombia, a été prêtée à titre permanent à OPAIN pour être exposée à l’aéroport.

Voir en ligne : https://www.amnesty.be/infos/actual...

Partager