Categories

Accueil > Actualité > Communiqués de presse internationaux > Cambodge : Demande de libération de Tep Vanny par 64 organisations

Cambodge : Demande de libération de Tep Vanny par 64 organisations

16 août 2017

<https://www.amnesty.be/local/cache-...>

Amnesty International et 63 autres organisations demandent la libération de la défenseure des droits humains cambodgienne Tep Vanny mardi 15 août 2017, à l’occasion du premier anniversaire de son arrestation sur la base d’accusations forgées de toutes pièces.

« Cela fait désormais un an que Tep Vanny croupit derrière les barreaux sans autre raison que pour avoir défendu pacifiquement sa communauté. Les charges retenues contre elle ont toujours été pour le moins fallacieuses, et elle doit être libérée immédiatement et sans condition », a déclaré Josef Benedict, directeur adjoint des campagnes pour l’Asie du Sud-Est et le Pacifique à Amnesty International

Dans une déclaration commune, les organisations ont rappelé la manière dont Tep Vanny avait été arrêtée le 15 août 2016 après avoir participé à une manifestation pour réclamer la libération de cinq défenseurs des droits humains. Une fois en prison, les autorités ont réactivé des charges dormantes datant de 2013 et l’ont finalement condamnée à une peine d’emprisonnement de deux ans et demi.

Tep Vanny est l’une des défenseures des droits humains les plus importantes au Cambodge et elle a été arrêtée au moins cinq fois depuis 2013. Les autorités ont récemment intensifié leur répression de grande ampleur contre les voix critiques, alors que le pays se prépare pour les élections générales de 2018.

« Il faut mettre fin immédiatement à la répression généralisée contre toute forme de critique au Cambodge. Il ne se passe pas une semaine sans que l’on n’apprenne qu’un autre défenseur des droits humains ou militant politique a été harcelé, inculpé ou emprisonné en raison de ses opinions “dérangeantes”. Il est extrêmement préoccupant que les tribunaux du pays soient utilisés pour exécuter les ordres des autorités », a déclaré Josef Benedict.

Montrez votre solidarité avec Tep Vanny, mobilisez-vous ! Signez la pétition pour demander au gouvernement cambodgien de mettre fin à la répression contre les défenseurs des droits humains, de libérer immédiatement et sans condition Tep Vanny et d’abandonner toutes les charges retenues contre elle.

Voir en ligne : https://www.amnesty.be/infos/actual...

Partager