Categories

Accueil > Actualité > Communiqués de presse internationaux > Trois ONG qualifiées d’« indésirables »

Trois ONG qualifiées d’« indésirables »

26 avril 2017

<https://www.amnesty.be/local/cache-...>

Trois ONG créées par l’ancien prisonnier d’opinion russe et détracteur du Kremlin Mikhaïl Khodorkovski et par ses alliés ont été qualifiées d’« indésirables » par le procureur général russe mercredi, cette intervention ne représentant que la dernière manifestation en date de la répression exercée depuis longtemps contre la société civile, a déclaré Amnesty International.

La décision interdit en fait l’organisation Open Russia, enregistrée au Royaume-Uni, ainsi qu’Open Russia Civic Movement, et interdit aussi tout ralliement à ces ONG. La troisième organisation mise sur liste noire le même jour est l’Institute of Modern Russia, basée aux États-Unis et dont le président est le fils de Mikhaïl Khodorkovski, Pavel.

« Ce ne sont pas là les premières organisations interdites en Russie parce qu’elles sont considérées comme "indésirables", mais c’est la première fois que les autorités interdisent une organisation de la société civile qui a été fondée par des Russes et qui agit uniquement en Russie. Depuis sa création, Open Russia a beaucoup œuvré pour soutenir les victimes de violations des droits humains en Russie et dénoncer le triste bilan de ce pays en matière de droits humains, et elle est à présent elle-même victime de ce système, a déclaré Sergueï Nikitine, directeur d’Amnesty International Russie.

« Pendant de nombreuses années, les autorités russes se sont acharnées à créer un environnement hostile pour la société civile. Les activités d’Open Russia dans le domaine de la défense des droits humains, son soutien à des candidats indépendants se présentant à des élections nationales ou locales, et son travail en direction des médias ont représenté pour elles un obstacle de taille. En interdisant cette organisation, les autorités veulent s’affranchir de cet obstacle. »

Dans une déclaration publiée sur son site Internet, le procureur général a indiqué que les organisations Open Russia et Open Russia Civic Movement, et l’Institute of Modern Russia mènent des « projets et programmes spéciaux » visant à « discréditer les résultats des élections en Russie, à les déclarer illégitimes ». Selon cette déclaration, leurs activités « visent à susciter des mouvements de protestation et à déstabiliser la situation dans le pays, ce qui menace les principes fondamentaux de l’ordre constitutionnel de la Fédération de Russie et la sécurité de l’État ».

Complément d’information

Depuis l’adoption de la loi de juillet 2015, sept organisations à but non lucratif ont été inscrites sur la liste des organisations « indésirables » : National Endowment for Democracy, OSI Assistance Foundation, Open Society Foundation, US-Russia Foundation for Economic Advancement and the Rule of Law, International Republican Institute, Media Development Investment Fund et National Democratic Institute for International Affairs.

Voir en ligne : https://www.amnesty.be/infos/actual...

Partager