Categories

Accueil > Actualité > Communiqués de presse internationaux > Fermeture d’un centre de réadaptation pour les victimes de torture

Fermeture d’un centre de réadaptation pour les victimes de torture

9 février 2017

<https://www.amnesty.be/local/cache-...>

À la suite de la descente effectuée au Centre El Nadeem pour la réadaptation des victimes de violences et la fermeture du Centre, Najia Bounaim, directrice adjointe du programme Campagnes au bureau régional d’Amnesty International à Tunis, a déclaré :

« La fermeture du Centre El Nadeem, une organisation qui fournit un soutien essentiel aux victimes de torture et de violences, est une nouvelle offensive contre la société civile en Égypte. Cette décision illustre les extrêmes effrayants auxquels les autorités sont prêtes à avoir recours dans leur persécution incessante et sans précédent des militants des droits humains ces dernières années. »

« Il s’agit d’une manœuvre flagrante des autorités visant à sanctionner le Centre El Nadeem pour son travail de soutien aux victimes de torture et d’autres formes de mauvais traitements et aux familles des personnes victimes de disparitions forcées. Les autorités égyptiennes ont fait savoir de plus en plus clairement que quiconque se mobilise en faveur des droits humains en Égypte est perçu comme une menace aujourd’hui. Elles devraient accorder des réparations aux victimes de torture et apporter un soutien aux organisations comme El Nadeem au lieu de prendre d’assaut leurs bureaux et les empêcher de mener à bien leur travail essentiel. »

La fermeture du Centre El Nadeem intervient après un an de harcèlement par les autorités. En février 2016 , les forces de sécurité avaient fait irruption dans les locaux du Centre El Nadeem et avaient présenté aux employés un ordre imposant la fin de ses activités sans donner d’explication. Le Centre a fait appel de cette décision devant un tribunal égyptien le même mois. La police a cependant effectué la dernière descente sans attendre la décision quant à cet appel.

En novembre 2016 , la Banque centrale égyptienne avait émis une ordonnance gelant les avoirs financiers de l’organisation.

Voir en ligne : https://www.amnesty.be/je-veux-m-in...

Partager