Categories

Accueil > Actualité > Communiqués de presse internationaux > Les dirigeants ne doivent pas renoncer aux principes fondamentaux

Les dirigeants ne doivent pas renoncer aux principes fondamentaux

13 décembre 2016

<https://www.amnesty.be/local/cache-...>

Alors que l’Assemblée nationale et le Sénat doivent se prononcer les 13 et 14 décembre 2016 sur le renouvellement de l’état d’urgence, Amnesty International appelle les parlementaires à voter contre la prorogation de ces mesures disproportionnées.

Après quatre prolongations et plus d’un an sous état d’urgence, les risques et les répercussions de ces mesures ne sont maintenant que trop évidents.

Tandis que l’efficacité de l’état d’urgence suscite de sérieux doutes, ses conséquences sur les personnes visées par ses dispositions sont en revanche bien réelles. Des centaines d’hommes, de femmes et d’enfants ont vu leurs droits bafoués et en sont ressortis traumatisés et ostracisés.

S’il est du devoir des autorités de prendre les mesures nécessaires pour protéger la population, il est aussi de leur responsabilité de veiller à ce que les dérogations aux normes internationales ne deviennent pas la règle, et de prouver que le renouvellement de l’état d’urgence est vraiment nécessaire.

Voir en ligne : https://www.amnesty.be/je-veux-m-in...

Partager