Categories

Accueil > Actualité > Communiqués de presse internationaux > Un site d’information bloqué

Un site d’information bloqué

1er décembre 2016

<https://www.amnesty.be/local/cache-...>

En réaction à la nouvelle selon laquelle les internautes se trouvant au Qatar ne peuvent plus accéder à Doha News , principal site d’information quotidien en langue anglaise du Qatar, James Lynch, directeur adjoint du programme Thématiques mondiales d’Amnesty International, a déclaré :

« Il s’agit d’une régression alarmante sur le terrain de la liberté d’expression dans le pays. Empêcher des personnes se trouvant au Qatar de se rendre sur un site d’information légitime constituerait une attaque directe contre la liberté des médias.

« En sa qualité de nation ayant fondé le réseau médiatique Al Jazira et accueillant un centre dédié à la promotion de la liberté des médias dans le monde, le Qatar devrait être au premier rang des défenseurs de la liberté de la presse.

« Au lieu de cela, le gouvernement semble avoir spécifiquement pris pour cible un représentant important du journalisme indépendant et crédible dans le pays, qui a beaucoup contribué à l’établissement d’un dialogue et de débats sur les questions sociales et politiques concernant les habitants du Qatar. Si elles souhaitent prouver que leurs déclarations en faveur des libertés des médias ne sont pas creuses, les autorités qatariennes doivent immédiatement lever le blocage de Doha News. »

Complément d’information

Jeudi 1er décembre, l’équipe de Doha News a indiqué qu’elle pensait que les autorités qatariennes avaient ordonné le blocage de son site Internet par les deux fournisseurs d’accès à Internet du pays.

La liberté d’expression fait l’objet d’un contrôle strict au Qatar, et la presse locale pratique régulièrement l’autocensure.

En vertu de la loi restrictive de 2014 sur la cyberdélinquance, les autorités sont habilitées à interdire les sites Internet qu’elles considèrent comme une menace à la « sécurité » du pays, et à sanctionner quiconque publie ou partage en ligne des contenus « portant atteinte » aux « valeurs sociales » ou à l’« ordre général » du Qatar, même si cette loi ne donne pas de définition de ces termes.

Voir en ligne : https://www.amnesty.be/je-veux-m-in...

Partager