Categories

Accueil > Actualité > Communiqués de presse internationaux > L’expulsion de l’« Afghane aux yeux verts » est une grave injustice

L’expulsion de l’« Afghane aux yeux verts » est une grave injustice

4 novembre 2016

<https://www.amnesty.be/local/cache-...>

En réaction à la décision du Pakistan d’expulser Sharbat Gula, la « fille afghane » aux yeux verts dont le portrait avait fait en 1985 la une du magazine National Geographic, Champa Patel, directrice de l’Asie du Sud, a déclaré :

« La décision du Pakistan d’expulser Sharbat Gula est une grave injustice. Pendant des décennies, elle a été la réfugiée la plus célèbre du monde, considérée comme le symbole de la générosité du Pakistan en tant que pays d’accueil. Aujourd’hui, en la renvoyant dans un pays qu’elle n’a pas vu depuis une génération et que ses enfants ne connaissent pas du tout, son calvaire devient emblématique du traitement cruel qu’inflige le Pakistan aux réfugiés afghans.

« En renvoyant de force des réfugiés afghans de l’autre côté de la frontière, où fait rage un conflit de plus en plus meurtrier, le Pakistan bafoue le principe de non-refoulement. Il fait courir à des personnes vulnérables le risque de subir de graves atteintes aux droits humains. »

Complément d’information

Sharbat Gula est sur le point d’être expulsée vers l’Afghanistan après avoir purgé sa peine de 15 jours de prison et s’être acquittée d’une amende, conformément au jugement rendu par un tribunal spécial chargé des affaires de corruption et d’immigration à Peshawar vendredi 4 novembre.

Sharbat Gula a été arrêtée par la police judiciaire fédérale du Pakistan le 26 octobre à son domicile, dans le quartier de Nauthia, à Peshawar, pour possession de faux papiers d’identité.

Voir en ligne : https://www.amnesty.be/je-veux-m-in...

Partager