Categories

Accueil > Actualité > Communiqués de presse internationaux > Leonard Peltier est incarcéré depuis 40 ans

Leonard Peltier est incarcéré depuis 40 ans

12 septembre 2016

<http://www.amnesty.be/local/cache-v...>

À l’occasion de son 72e anniversaire le 12 septembre, Amnesty International États-Unis diffuse une vidéo exhortant le président Barack Obama, avant de quitter ses fonctions, à accorder la grâce à Leonard Peltier, militant amérindien Anishinabe-Lakota. Cette vidéo, commentée par l’acteur Peter Coyote, met en lumière les préoccupations d’Amnesty International en termes de droits humains concernant le cas de Leonard Peltier. Amnesty International se joint à des militants autochtones, à des organisations de défense des droits humains et des droits civiques, à la famille et aux amis de Leonard Peltier, afin de réclamer sa libération.

La vidéo est disponible à l’adresse suivante (en anglais).

Leonard Peltier est incarcéré depuis 40 ans. Il purge deux peines de détention à perpétuité consécutives, alors que les procédures judiciaires concernant son extradition, sa condamnation et sa situation après condamnation, sont truffées d’irrégularités. Amnesty International et des experts juridiques ayant étudié le dossier ont pointé du doigt de graves préoccupations quant à sa condamnation. Dans les années qui ont suivi, Leonard Peltier s’est vu refuser à plusieurs reprises la libération conditionnelle et a épuisé toutes ses voies de recours, malgré les preuves d’un témoignage effectué sous la contrainte et la rétention d’éléments balistiques d’une importance capitale lors du procès. Leonard Peltier a aujourd’hui 72 ans et est en mauvaise santé.

« Dans cette affaire, cela fait trop d’années qu’il aurait fallu agir. Leonard Peltier a 72 ans et sa santé se dégrade. Alors que Barack Obama approche de la fin de son mandat et continue d’annoncer des chiffres record de commutations de peine, il se doit d’accorder la grâce à Leonard Peltier. Malgré les facteurs politiques qui ont pu influer sur la manière dont l’affaire a été menée, Leonard Peltier est resté derrière les barreaux pendant toutes ces années. Il ne pourra pas déposer une nouvelle demande de libération conditionnelle avant 2024, a déclaré Zeke Johnson, directeur du programme Personnes en danger à Amnesty International. Le président Barack Obama a aujourd’hui la possibilité de prendre des mesures pour clore cette affaire qui dérange de nombreuses personnes depuis des décennies. »

Au moment de son arrestation, Leonard Peltier était un leader du Mouvement indien d’Amérique (AIM), groupe militant qui œuvrait pour la défense des droits des populations autochtones pendant une période très conflictuelle des années 1970. En 1975, au cours d’un affrontement impliquant des membres de l’AIM, deux agents du FBI ont été abattus. Durant les deux années qui avaient précédé l’affrontement au cours duquel les deux agents du FBI ont trouvé la mort, plus de 60 Amérindiens de la réserve de Pine Ridge avaient été tués, semble-t-il par des escadrons paramilitaires liés au gouvernement tribal, mais personne n’a jamais été traduit en justice pour ces crimes.

Amnesty International États-Unis a choisi de retenir le cas de Leonard Peltier dans les 12 cas pour lesquels elle va se mobiliser dans le cadre de l’événement Écrire pour les droits, campagne annuelle majeure d’écriture de lettres dans le monde. Chaque année, avec comme point d’orgue la Journée des droits de l’homme le 10 décembre, Amnesty International organise un marathon, qui rassemble les lettres de centaines de milliers de personnes à travers le monde en faveur de personnes risquant d’être victimes d’atteintes à leurs droits fondamentaux.

Voir en ligne : http://www.amnesty.be/je-veux-m-inf...

Partager