Categories

Accueil > Actualité > Communiqués de presse internationaux > De nouvelles dispositions instaurent une forme de travail forcé

De nouvelles dispositions instaurent une forme de travail forcé

28 juillet 2016

<http://www.amnesty.be/local/cache-v...>

Le nouveau décret disposant que tout salarié au Venezuela peut être contraint à travailler dans les champs afin de lutter contre la crise alimentaire actuelle est illégal et instaure de fait une forme de travail forcé, a déclaré Amnesty International.

« Tenter de remédier aux pénuries alimentaires du Venezuela en forçant des gens à travailler dans les champs, c’est comme essayer de réparer une jambe cassée avec un pansement, a déclaré Erika Guevara Rosas, directrice du programme Amériques d’Amnesty International.

« Le nouveau décret passe complètement à côté de l’essentiel pour ce qui est de trouver des moyens de faire sortir le Venezuela de la profonde crise dans laquelle il est plongé depuis plusieurs années. Les autorités vénézuéliennes doivent s’attacher à demander et obtenir l’aide humanitaire dont ont besoin des millions de personnes dans le pays, et élaborer un programme réalisable de longue durée pour remédier à la crise. »

Ce décret, officiellement publié en début de semaine, dispose que les personnes travaillant dans les entreprises publiques et privées peuvent être amenées à rejoindre des organismes d’État spécialisés dans la production alimentaire. Elles devront travailler temporairement dans les nouvelles entreprises pendant 60 jours au minimum, puis, à l’issue de cette période, soit leur « contrat » sera renouvelé automatiquement pour 60 jours supplémentaires, soit elles seront autorisées à reprendre leur travail habituel.

Pour en savoir plus :

La politique de bas étage, cause de la pauvreté qui écrase le Venezuela pourtant riche en pétrole (article, 4 juillet 2016)

Crise au Venezuela. « Si vous mangez deux fois par jour, vous avez de la chance » (article, 24 juin 2016)

Le Venezuela en soins intensifs (article, 22 juin 2016)

Venezuela. L’entêtement des autorités accélère la crise humanitaire (nouvelle, 10 juin 2016)

Voir en ligne : http://www.amnesty.be/je-veux-m-inf...

Partager