Categories

Accueil > Actualité > Communiqués de presse internationaux > L’entrepreneur Tony Fernandes rejoint le Conseil mondial d’Amnesty (...)

L’entrepreneur Tony Fernandes rejoint le Conseil mondial d’Amnesty International

1er juillet 2016

<http://www.amnesty.be/local/cache-v...>

L’entrepreneur malaisien Tony Fernandes, qui a fondé AirAsia, rejoint le prestigieux Conseil mondial d’Amnesty International, a annoncé l’organisation vendredi 1er juillet 2016.

Le Conseil mondial a été créé en 2013 pour aider à recueillir le soutien public et les ressources financières permettant d’alimenter l’expansion d’Amnesty International en Afrique, en Asie, en Amérique latine et au Moyen-Orient.

« C’est un honneur d’accueillir Tony Fernandes, son esprit d’entreprise et sa créativité au sein de notre Conseil mondial. Avoir au sein de notre Conseil une personnalité aussi marquante du monde des affaires en Asie accroîtra la visibilité d’Amnesty International et des questions de droits humains sur lesquelles nous travaillons en Asie et dans le monde  », a déclaré Salil Shetty, secrétaire général d’Amnesty International.

Tony Fernandes est surtout connu pour avoir fondé AirAsia, la première compagnie aérienne low-cost en Malaisie. Il est également le cofondateur de Tune Group, une entreprise de loisirs et de divertissement. En 2015, le magazine TIME l’a fait figurer dans son Top 100, classement annuel des 100 personnes les plus influentes au monde.

« J’ai rejoint Amnesty International lorsque j’avais 13 ans. En tant que membre, j’ai mesuré l’importance que revêtent les droits humains pour la dignité humaine. Aussi suis-je très honoré de pouvoir à mon tour donner à Amnesty International en rejoignant son Conseil mondial. Je suis impatient de sensibiliser et de favoriser l’engagement en Asie, particulièrement parmi la jeunesse  », a déclaré Tony Fernandes.

Dernier arrivé au sein du Conseil mondial , Tony Fernandes rejoindra l’auteur brésilien de renommée internationale Paulo Coelho, l’entrepreneur Sir Richard Branson, l’artiste japonaise avant-gardiste Yoko Ono, le financier et philanthrope Krishna Rao, la militante sociale Hadeel Ibrahim et l’entrepreneur Bassim Haidar.

Les membres du Conseil mondial sont invités à soutenir Amnesty International au sein de leurs propres réseaux, et à aider le secrétaire général à identifier et recruter de nouveaux défenseurs des droits humains.

Voir en ligne : http://www.amnesty.be/je-veux-m-inf...

Partager