Categories

Accueil > Actualité > Communiqués de presse internationaux > L’attentat de Tel-Aviv témoigne d’un mépris total pour la vie humaine

L’attentat de Tel-Aviv témoigne d’un mépris total pour la vie humaine

9 juin 2016

<http://www.amnesty.be/local/cache-v...>

L’attentat meurtrier contre des civils dans un quartier commerçant qui abrite de nombreux restaurants à Tel-Aviv, dans la soirée du 8 juin 2016, témoigne d’un mépris total pour la vie humaine, a déclaré Amnesty International.

Deux Palestiniens armés ont ouvert le feu au marché de Sarona à Tel-Aviv dans la soirée de mercredi, faisant quatre morts et des blessés parmi les civils. Plusieurs blessés étaient toujours hospitalisés jeudi matin. Les forces israéliennes ont appréhendé les assaillants, blessant l’un des deux hommes.

« Cet attentat piétine les principes fondamentaux de l’humanité, a déclaré Philip Luther, directeur du programme Afrique du Nord et Moyen-Orient d’Amnesty International

«  Aucune attaque délibérée contre des civils ne saurait être justifiée. »

Aucun groupe n’a revendiqué cette attaque, mais le mouvement du Hamas s’en est félicité et a averti qu’Israël devait s’attendre à de nouvelles « surprises  ».

«  Se réjouir de la mort de civils et adresser des menaces déguisées est une réaction répréhensible, a déclaré Philip Luther.

«  Un tel langage va à l’encontre de la responsabilité, partagée par toutes les parties, de mettre fin au cycle des violations des droits humains en Israël et dans les Territoires palestiniens occupés.  »

Après la fusillade, les forces israéliennes ont bloqué Yatta, localité de la ville d’Hébron en Cisjordanie occupée d’où seraient originaires les assaillants. L’armée israélienne n’autorise personne à entrer ou sortir de la ville, à l’exception des cas « humanitaires » et « médicaux ». Selon les autorités israéliennes, les permis de travail d’environ 200 proches des assaillants ont été suspendus.

«  Si Israël a le droit de prendre les mesures nécessaires et proportionnées pour protéger les personnes sous son contrôle, les forces israéliennes ne doivent pas répondre à ces attaques par de nouvelles sanctions collectives ni autres mesures disproportionnées, qui bafoueraient à leur tour le droit international, a déclaré Philip Luther.

« Hélas, les forces israéliennes recourent régulièrement à des mesures excessives en représailles d’attentats, notamment en imposant des restrictions totales à la liberté de mouvement des Palestiniens et en démolissant les maisons des familles des assaillants. »

Les autorités israéliennes ont également gelé les permis d’entrée en Israël et dans le secteur occupé de Jérusalem-Est délivrés à plus de 80 000 Palestiniens de Cisjordanie occupée, à l’occasion du mois saint musulman du Ramadan.

Depuis octobre 2015, les Palestiniens ont perpétré des dizaines d’attentats contre des civils israéliens, des soldats et des policiers, tuant plus de 30 Israéliens. Les forces israéliennes répondent fréquemment aux attaques et manifestations palestiniennes en usant d’une force excessive et meurtrière, et ont tué plus de 200 Palestiniens, parfois victimes d’exécutions extrajudiciaires manifestes.

Voir en ligne : http://www.amnesty.be/je-veux-m-inf...

Partager