Categories

Accueil > Actualité > Communiqués de presse internationaux > Sommet humanitaire mondial : le non-respect du droit international à (...)

Sommet humanitaire mondial : le non-respect du droit international à l’origine de la crise des réfugiés

20 mai 2016

<http://www.amnesty.be/local/cache-v...>

À moins que les dirigeants du monde ne s’attaquent résolument au non-respect généralisé du droit international qui force des millions de personnes à partir de chez elles, aucune des mesures prises pour améliorer le système d’aide humanitaire ne permettra de résoudre la crise des réfugiés, a déclaré Amnesty International en amont du Sommet humanitaire mondial.

Alors que le monde se trouve confronté à la pire crise humanitaire et des réfugiés qu’il ait connue depuis la Seconde Guerre mondiale, le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a décidé de convoquer un Sommet humanitaire mondial, qui aura lieu les 23 et 24 mai 2016 à Istanbul. Cette initiative vise à réaffirmer l’engagement pris par des dirigeants mondiaux de venir en aide aux millions de personnes touchées par un conflit ou une catastrophe.

«  Les violations massives du droit international humanitaire et du droit international relatif aux droits humains sont à l’origine de cette crise mondiale des réfugiés. Les conflits sont rapidement en train de devenir des zones où règne la loi de la jungle, et ce sont les civils qui en paient le prix fort, a déclaré Salil Shetty, secrétaire général d’Amnesty International.

« Actuellement, les auteurs de crimes de guerre peuvent lâcher des bombes de manière aveugle sans qu’ils aient à répondre de leurs actes, et il n’existe pas de système permettant de partager la responsabilité de la protection des millions de personnes déplacées à cause de tels agissements. Nous traversons une époque sombre et il est absolument nécessaire que les dirigeants du monde réunis lors du Sommet humanitaire mondial réagissent de manière décisive.

«  Il est absurde de s’attendre à une amélioration des interventions humanitaires alors que des hôpitaux de campagne ne cessent d’être bombardés et que les civils sont régulièrement pris pour cibles sans que les responsables de ces actes ne soient inquiétés. Aucun système d’aide humanitaire efficace ne pourra être mis en place tant que le droit international ne sera pas respecté et appliqué. »

Salil Shetty interviendra lors du Sommet humanitaire mondial, et il sera disponible pour des entretiens avec les médias portant sur les questions concernant notamment la réaction d’Amnesty International face :

• aux violations du droit international humanitaire et aux atteintes aux droits humains ;

• aux mesures proposées par l’ONU pour résoudre la crise mondiale des réfugiés, qui pourraient changer la donne si les gouvernements prennent de véritables engagements ;

• à la situation des droits humains en Turquie et au traitement réservé aux réfugiés.

Voir en ligne : http://www.amnesty.be/je-veux-m-inf...

Partager