Categories

Accueil > Actualité > Communiqués de presse internationaux > Condamnation de la folie meurtrière des personnes atteintes d’albinisme (...)

Condamnation de la folie meurtrière des personnes atteintes d’albinisme albinisme

6 mai 2016

<http://www.amnesty.be/local/cache-v...>

Les autorités du Malawi doivent agir immédiatement afin de faire cesser les homicides rituels de personnes albinos, après la découverte de deux nouveaux corps mutilés au cours de la semaine écoulée, a déclaré Amnesty International vendredi 6 mai.

Jeudi 5 mai, des informations ont émergé au sujet du meurtre de Jenifer Namusyo, une femme de 30 ans atteinte d’albinisme retrouvée morte le 30 avril, quelques heures après avoir été poignardée dans le dos, à l’abdomen et au coude. On lui avait retiré les seins et les yeux.

Le corps de David Fletcher, un adolescent disparu au Malawi le 24 avril, a été découvert au Mozambique plus tôt cette semaine avec les bras et les jambes sectionnés.

« Ces meurtres rappellent à quel point les personnes atteintes d’albinisme sont en danger au Malawi  », a déclaré Muleya Mwananyanda, directrice adjointe pour l’Afrique australe à Amnesty International.

« Les autorités doivent agir sans délai pour mettre fin à cette folie meurtrière et prendre des mesures immédiates pour protéger ces personnes vulnérables.  »

Au Malawi, des milliers de personnes albinos vivent dans la crainte d’être enlevées ou tuées, des parties du corps des victimes étant vendues dans le cadre d’un trafic lié à des rituels.

Jenifer Namusyo a été attaquée alors qu’elle se rendait à bicyclette dans un autre village pour y chercher des remèdes traditionnels. Elle est partie de chez elle à 2 heures du matin, et son corps mutilé et son vélo ont été retrouvés le même jour à 10 heures.

À la connaissance d’Amnesty International, au moins 14 personnes albinos ont été assassinées au Malawi et cinq autres enlevées depuis décembre 2014. On ignore toujours où se trouvent ces dernières.

«  Les autorités du Malawi doivent veiller à ce que les auteurs présumés de ces terribles crimes soient traduits en justice, et à combattre les causes de ces homicides, qui condamnent les personnes albinos à vivre dans une peur constante », a déclaré Muleya Mwananyanda.

Voir en ligne : http://www.amnesty.be/je-veux-m-inf...

Partager