Categories

Accueil > Actualité > Interdiction du rassemblement devant l’ambassade de la RDC, un déni d’une (...)

Interdiction du rassemblement devant l’ambassade de la RDC, un déni d’une liberté constitutionnelle

30 avril 2015
El hadj Abdoulaye Seck

Amnesty International Sénégal condamne avec la plus grande fermeté l’interdiction par le Préfet de Dakar du rassemblement prévu le jeudi 30 avril 2015 devant l’Ambassade de la République Démocratique du Congo pour demander la libération des activistes et défenseurs des droits humains détenus dans ce pays depuis le 15 mars 2015.

Cette nouvelle interdiction confirme la volonté des autorités étatiques sénégalaises actuelles de dernier aux citoyens et aux groupes organisés leur droit constitutionnel de se rassembler et de manifester de façon pacifique.

Amnesty International Sénégal utilisera toutes les voies de recours, au niveau national et international contre cette interdiction qui viole des droits fondamentaux contenus dans la constitution et des traités internationaux et régionaux ratifiés par l’Etat du Sénégal.

Partager